Mobilisation pour la défense de notre exercice professionnel, l’exercice salarié en danger !

 

Paris, le 17 juin 2015 Page 1 Mobilisation pour la défense de notre exercice professionnel, l’exercice salarié en danger ! Plan d’actions et calendrier prévisionnel Historique 28 avril 2015 : les membres de l’intersyndicale sont reçus par Marisol Touraine , ministre de la santé ( cf. c ommuniqué d e p resse 06/05/2015) 15 mai 2015 : proposition à tous les Syndicats Régionaux de tenir des réunions régionales, des Assemblées G énérales avec les représentants locaux de l’intersyndicale, envoi d’un document argumentaire pour la tenue de ces ré unions 12 juin 2015 : adoption d u décret de reclassement de l’orthophonie hospitalière à B ac +3 par le Haut Conseil de la Fonction Publique 13 et 14 juin 2015 : le Conseil d’administration de la FNO se prononce pour des actions de mobilisation importante contre ce projet de décret (cf. Déclaration « mépris, provocation » http://bit.ly/1fbLuBj ) 16 juin 2015 : communiqué de presse de l’intersyndicale appelant au retrait immédiat du projet de décret et appelant les orthophonistes à se joindre à la journée d e grève de la santé le 25 juin 2015 (attention, ce mouvement de grève est un mouvement unitaire et ne concerne pas la grève des enseignements, des stages et des soutenances !) Plan d’action Au niveau national  Interpellation du ministère de la Santé, du m inistère de la Fonction Publique, du Premier Ministre et du Président  Divers contacts avec des parlementaires et des interlocuteurs pouvant agir pour nous  A ttente de la publication d’un préavis de grève des enseignements (dont l’accueil de stagiaires étudi ants en orthophonie) , des examens d’admission, des passations de mémoire pour appel national à la grève . Cette grève sera immédiatement suspendue si le décret est retiré. Au niveau régional  Poursuite de l’o rganisation rapide de réunions régionales intersy ndicales (en pièce jointe une version actualisée et validée par l'intersyndicale du diaporama) : - discussion sur les moyens d’action s , notamment en prévision du préavis évoqué ci - dessus , sur l’organisation des modalités régionales de mise en œuvre de la grève immédiate. - Si possible, rédaction d’un texte commun signé par toutes les branch es de la profession et les étudiants ( vous trouverez ci - joint le texte signé lors de l’Assemblée générale de Tours co - signé avec les étudiants à l’issue de la réunion régionale. Vous pouvez reprendre ce texte in extenso) Paris, le 17 juin 2015 Page 2  Interpellation des parlementaires locaux ( documents joints ) - liste des députés et sénateurs - argumentaire « exercice salarié » actualisé suite à ce projet de décret - modèle de lettre pour les questions orales/écrites à l’Assemblée Nationale  Action de médiatisation de notre action - « mass twe ets » à l’occasion d es passage s de Marisol Touraine et/ou de Marylise Lebranchu dans les médias (ex. : I T élé jeudi 18 juin 2015) - tweets à l’attention des différents élus et membres du gouvernement concerné s : le Premier ministre, le Président de la Républ ique , le ministère de la Santé et le ministère de la Fonc tion Publique doivent être visés plus particulièrement. - envoi d es communiqué s de presse de l’intersyndicale - diffusion d es communiqués de presse à tous les contacts locaux  Vis à vis de nos collègue s salariés et libéraux - Envoi régulier des compte s rendus et nouvelles - Propositions de contact par chacun de ses élus - Diffusion de l’argumentaire et mise à disposition , sur demande des élus, du modèle de question ouverte/écrite pour le gouvernement - Discuss ion et vote lors des réunions intersyndicales Plus que jamais nous devons utiliser les outils à notre disposition pour nous faire entendre. Ce projet de décret enterre l’orthophonie hospitalière mais pas seulement : il met en danger bien tout l’exercice professionnel ! Si nous ne nous battons pas pour notre profession, s i nous ne faisons par reconnaitre nos compétences à l’hôpital, d’autres professio nnels s’empareront de nos actes. Et s i c’est possible à l’hôpital, ça l’est en libéral. S’ il n’y a plus d’ orthophonistes à l’hôpital, notre démographie libérale ne nous permettra pas de soigner tous le s patients. S’il n’y a plus d’orthophonistes à l’hôpital, l’accès aux soins pour tous sur tout le territoire, déjà précaire sera inexistant . S’il n’y a plus d’or thophonistes à l’hôpital, il n’y aura plus de stages pour les étudiants . S’il n’y a plus d’orthophonistes à l’hôpital, les internes et étudiants en médecine ne seront plus en contact avec les missions des orthophonistes et ne prescriront plus .